Patricia-France

|  IL Y A DU 9 LES ZOUZOUS !  |

Spiel-Déf

Bienvenue les zouzous !

Moule : nf

Mollusque lamellibranche (de la famille des Mytilidés), à coquille bivalve foncée et renflée, comprenant soixante-dix espèces qui vivent dans toutes les mers du globe. C'est sur les rivages des mers que l'homme trouva la riche teinture de la pourpre, la soie de la moule pinnée (Bern. de St-P.,Harm. nat.,1814, p.197).

Mollusque bivalve d'un bleu ardoisé, de forme oblongue et renflée, vivant à proximité des côtes sur les rochers et les corps submergés, et faisant l'objet d'un élevage (la mytiliculture). Byssus, coquille de moule; parc à moules; moules de bouchot; un litre de moules. Les sacs, mouillés, avaient une odeur fraîche d'algues marines; un d'eux, crevé par un bout, laissait couler un tas noir de grosses moules (Zola,Ventre Paris,1873, p.622).La Pointe-du-Nez, jaune de lichens, barrée de violet par la plinthe de moules que découvrent les basses marées (Colette,Mais. Cl.,1922, p.277):

. Comme nous arrivions devant les marchandes et que les moules étaient fraîches et tentantes, je dis: (...) je pourrais t'offrir une douzaine de moules. Ses yeux noirs brillaient de désir et nous nous mîmes, tous deux, à manger des moules. La marchande nous les ouvrait et nous dégustions. G. Leroux,Parfum,1908, p.24.

Chair comestible de ce mollusque.

 

Moules (à la) marinière(s), farcies, frites.

Echarpe : nf

Pièce du vêtement masculin passée obliquement de l'épaule droite à la hanche gauche ou nouée autour de la taille.

1. [Sans valeur de symbole] HIST. Longue bande d'étoffe que les chevaliers portaient sur l'armure et qui leur servait pour s'essuyer le front ou pour étancher le sang d'une blessure. Porter une écharpe aux couleurs de sa dame (Ac.). Celui-ci vous jetait pêle-mêle hauberts, écharpes, cimiers, géants (France, Vie fleur,1922, p. 118).

2. [Avec valeur de symbole]

a) HIST. Bande d'étoffe qui permettait de marquer (par la couleur) l'appartenance des combattants revêtus d'une armure à une nation, un parti, une cause; qui indiquait leur responsabilité au sein d'une armée. Les Français portaient l'écharpe blanche, les Espagnols l'écharpe rouge (Ac.). Tous, et même le roi, portaient l'écharpe des Armagnacs (...) ses vieux serviteurs (...) s'affligeaient que l'on quittât la croix blanche (...) pour prendre le signe d'un simple seigneur (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 3, 1821-24, p. 406).Piero Aldobrandi, sans casque, portait la cuirasse noire, le bâton et l'écharpe rouge de commandement (Gracq, Syrtes,1951, p. 116) ...

 

 

Aubergine : nf

Plante dicotylédone gamopétale, à fruits en baie soit ornementaux (rouges ou blancs, ovoïdes), soit comestibles (gén. violets, plus rarement jaunes, oblongs ou arrondis). Synon. mélongène, morelle, plante aux œufs.

Le fruit comestible de cette plante.

Nez très rouge et allongé :

C'est une marquise, au moins? ... Qui, sans hésiter, me cueille, M'invite à son « portefeuille », Et me veut voir sans témoins. Elle avait dû, j'imagine, Tiquer sur mon aubergine, Et, dans son illusion, Me jugeant à son échelle, En tirer je ne sais quelle Flatteuse conclusion. Je suivis la demoiselle. Mais, en arrivant chez elle, Mon nez était détrempé, Et pendait comme une loque, ... Ponchon, La Muse au cabaret,1920, p. 287.

Raclure d'aubergine. ,,Ruban académique (allusion de couleur)`` (G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 237).

Logo

Copyright ©. Tous droits réservés.